Réussir la culture de pommes de terre

Spécialiste de la pomme de terre depuis près de 40 ans, nous avons rassemblé notre expertise pour vous partager tout notre savoir-faire autour de la culture de pommes de terre
Nous vous livrons nos meilleurs conseils et astuces afin d’obtenir de belles et de bonnes pommes de terre cet été dans votre jardin.

Mars sonne l’arrivée du printemps. Le bruit des oiseaux revient, la végétation reprend vie et on commence tout doucement à remettre le nez dehors pour s’occuper du jardin. 
Elle est également, pour nous, synonyme de retour à la nature où nous reprenons le chemin des champs pour préparer le début de cette nouvelle saison : la plantation. Nous parlons de plantation car nous plantons bel et bien les pommes de terre, on ne les sème pas. 

Nous vous expliquons, étape par étape, la culture de la pomme de terre pour en savoir davantage sur ce légume et, qui sait, peut-être vous lancer au potager !

Comment choisir les pommes de terre à planter ? 

C’est la première étape lorsque vous vous lancez dans la culture de pommes de terre. En effet, vous l’avez peut-être remarqué, les plants sont déjà arrivés en jardinerie. De notre côté, nous les avons aussi réceptionnés.
Concernant le choix des pommes de terre à planter, nous privilégions des variétés plutôt « rustiques ». Elles sont naturellement résistantes aux maladies ou à la sécheresse et elles se conservent longtemps. Ainsi, cela évite d’avoir recours à l’utilisation de produits chimiques. Nous accordons également une grande importance au goût, il reste l’un de nos moteurs dans nos choix.

Vous aussi, optez pour des variétés de pommes de terre naturellement résistantes au mildiou. Si vous souhaitez intégrer cette dimension tout en retrouvant le « vrai goût » de la pomme de terre, nous vous conseillons la pomme de terre Allians. Vous retrouverez le délicieux goût de pomme terre avec cette variété dite à « chair ferme ».

Nous sommes donc mi-mars, même s’il n’est pas encore question de planter les pommes de terre, nous vous conseillons vivement d’acheter votre plant dès maintenant. Pourquoi ? Tout simplement parce que, à cette date, vous avez le choix. C’est l’assurance d’avoir la variété que vous souhaitez et d’opter pour un plant beau, ferme et qui n’a pas démarré (pas de pointe de germe). En effet, si vous achetez du plant germé et déjà flétri, que l’on considère trop « vieux », votre plante sera toujours faible. En conséquence, elle sera malade et sans défense naturelle contre les différents agresseurs de la nature. Vous aurez une récolte plus que décevante !

Une fois acheté, conservez-le au frais, idéalement autour de 6°C, dans le noir. Il gardera ainsi toutes ses capacités de germination.

Comment préparer la terre ? 

Idéalement, avant l’hiver, vous avez enrichi votre sol de compost. 

De plus, optez pour la rotation des sols, elle joue également un rôle primordial. Cela consiste à cultiver au même endroit des plantes différentes pendant 5 ans. Chaque plante n’ayant pas les mêmes besoins en minéraux, le sol reste riche et le cycle des pathogènes s’en trouve cassé. 
Nous vous recommandons d’opter pour la rotation des sols dans votre potager. En divisant votre jardin en quatre, cela vous permettra de faire une rotation sur 4 ans. Pendant cette durée, vos légumes ne seront jamais à la même place.

Une fois l’emplacement de vos pommes de terre défini, préparez le sol peu de temps avant la plantation. Pour cela, bêchez sur 20 cm de profondeur au minimum et travaillez une terre réchauffée, c’est-à-dire à 8°C environ. Cela permet d’obtenir une terre bien émiettée au moment de la plantation. Les racines pourront alors se développer correctement et en abondance, ce qui est le gage d’une plante en pleine forme !

Quand planter les pommes de terre ? 

Il est idéal de prévoir la plantation des pommes de terre autour du 15 avril. Une semaine avant de procéder à la mise en terre du plant, sous réserve que la météo soit bonne, sortez-le pour le réchauffer. Étalez les plants à la lumière et à l’air libre, mais veillez à ce qu’ils soient à l’abri des intempéries. Quelques jours plus tard, des germes vont alors sortir : ils seront trapus, un peu verts et violacés, c’est le signe que votre plant est vigoureux. Cette étape permet de « réveiller » le plant avant d’être mis en terre. Ensuite, la levée sera alors rapide et la plante sera forte rapidement pour lutter contre les bio-agresseurs. 

Comment bien les planter ?

La première étape consiste à creuser un sillon d’environ 10 cm de profondeur. La terre doit être fine et souple sous ce sillon afin de favoriser le développement des racines. Disposez votre plant tous les 20 cm et prévoyez un écartement de 70 cm entre les rangs. Une fois les plants déposés au creux du sillon, recouvrez d’une petite butte. Butter régulièrement pendant le mois qui suit la plantation en remontant la terre sur la plante, cela évite aux mauvaises herbes de prendre place. Quant à la butte, outre le fait de désherber naturellement, elle permet aussi d’éviter de récolter des pommes de terre vertes. C’est pour cette raison qu’il est important de former des grosses buttes. 

Quels conseils pour le suivi de culture de pommes de terre ?

Après un mois, les premières feuilles apparaissent, c’est le signe que tout va bien. Nettoyez régulièrement les buttes grâce au passage d’un râteau tout en reformant le flanc des buttes.

Laissez pousser quelques semaines. Après 70 à 80 jours, des fleurs apparaissent. Toutefois, sachez que certaines variétés ne fleurissent pas, certaines n’auront que des feuilles.

A partir de la floraison, il est important d’arroser régulièrement si la terre est très sèche car, à cette période, les pommes de terre entament leur grossissement. Privilégiez l’arrosage le soir, où cette humidité ne « fait qu’un » avec celle de la nuit.

Quand récolter les pommes de terre ?

Vous pourrez commencer à déguster vos pommes de terre primeurs autour du 15 juillet. Environ 2,5 mois après la plantation, si vous voulez conserver vos pommes de terre pour l’hiver : coupez les fanes au ras de la butte lorsque la grosseur de vos pommes de terre vous semble correcte et que la végétation commence à jaunir. C’est signe que la plante est en fin de vie. Laissez-les en terre pendant 3 semaines pour que la peau durcisse. Il s’agit d’une barrière naturelle contre les pathogènes.

Une fois les 3 à 4 semaines écoulées, vérifiez que la peau est bien solide. Récoltez vos pommes de terre. Afin de bien les conserver, nous vous conseillons de les trier pour ne garder que les tubercules sains. Mangez immédiatement les pommes de terre blessées (celles qui ont reçu un coup de fourche par exemple). Ne les lavez pas. Conservez-lez dans le noir et dans un endroit frais et sec.

En résumé 

Mi-mars : achetez votre plant pour avoir le choix de la variété et un plant de qualité. Conservez-le au frais et dans le noir.
Début avril : bêchez votre sol sur 20 cm de profondeur, à condition que la terre soit réchauffée (environ 8°C).
Une semaine avant de planter : sortez votre plant pour le réveiller. 
Mi-avril : tracez des sillons de 10 cm de profondeur et plantez tous les 20 cm. 70 cm entre chaque rang.
Jusqu’à mi-mai : buttez régulièrement.
15 juillet : dégustez vos premières pommes de terre primeurs. Coupez les fanes des autres pour que la peau se fasse et permettre la conservation.
15 Août : récoltez, triez et conservez-les dans le noir, dans un endroit frais et sec. 

Vous avez désormais toutes les cartes en main pour réussir la culture de pommes de terre. Vous savez comment obtenir de belles et de bonnes pommes de terre, mais il y a un facteur déterminant que nous ne maîtrisons pas : la météo.
Pour ceux qui ne souhaitent pas se lancer dans la plantation, nos pommes de terre sont toujours disponibles près de chez vous.

Partagez vos cultures avec nous @lafermeduvaldodon sur les réseaux sociaux et suivez notre saison de plantation.